Sélectionner une page

Ithaque

27 mars

Incroyable tempête de bleu et… pétole. Le baromètre est enfin remonté. En route pour Ithaque (55 miles), la patrie d’Ulysse, père de tous les marins ! 
Nous entrons avec majesté, respect et émotion dans la baie de Vathi vers 17h.



Il fait un temps délicieux et Vathi est merveilleusement apaisante, magique.

Petite séance lessive / ménage puis balade en ville. Nous allons saluer Ulysse.

Le lendemain, il fait toujours aussi délicieux et nous partons faire le tour de l’île. Ça monte raide.


En haut du village, sur la terrasse de la plus haute maison, Katalia semble nous attendre. D’un signe de la main, elle nous invite à monter chez elle. Elle ne parle pas un mot de français et nous trois de grec.

Foulard sur la tête, blouse en tergal, elle arbore une seule dent en bas qu’elle découvre quand elle sourit et Katalia beaucoup. Elle vit seule avec son chien adorable.

Katalia se plie en quatre pour nous, nous offre du Fanta orange et de la confiture de raisin maison. Elle m’agrippe tout le temps par le bras et me gratifie de temps à autres de chaleureuses, mais vigoureuses, tapes sur la joue.

Je l’accompagne dans sa cuisine charmante et très colorée. Une télé, des photos de ses enfants et petits-enfants, une corbeille de fruits en plastique… Nous restons un long moment au soleil à parler, ou plutôt ne pas parler. Elle ne veut pas nous laisser partir. Séance de photos souvenirs. 


Nous quittons à regret Katalia-Pénélope et redescendons par l’autre versant. Il fait chaud.

Beaucoup d’oliviers, un âne, une carrière de marbre.